Patrimoine architectural

SAINT-AUBIN-SAUGES

Rue de la Gare 4

Le Rafour, villa Pernod, villa Louis Pernod

Coordonnées géographiques :

2549621 / 1193966

N° bien-fonds : 22_2302

MIS SOUS PROTECTION LE -
MIS A L'INVENTAIRE LE -


RECENSEMENT ARCHITECTURAL - RACN
CATEGORIE 1





NOTE 2

N° fiche informatique

22-303

Fiche(s) informatique(s) complémentaire(s)

Référence(s)

ZAL 191


© OPAN 2009-12-18

La note RACN concerne tout l'objet, pas uniquement la partie représentée sur cette image

TYPE DE BATIMENT ET MOTS-CLES : maison/villa de maître, établissement administratif


Villa de maître « Le Rafour » construite en 1901 (plans)-1902 (ass.) par les architectes Prince & Béguin pour Elisabeth Pernod épouse de Louis-Alfred Pernod, ancien directeur de la distillerie Pernod à Pontarlier. A une époque où la mode est au régionalisme, l'architecture emprunte l'essentiel de ses références formelles au néoclassicisme (symétrie, volume compact, vocabulaire décoratif, utilisation des matériaux, etc.). Un caractère familial, ainsi qu'une approche rationnelle de la construction et de la distribution des locaux la distingue du formalisme des maisons de maître plus anciennes. Selon les plans de construction, la distribution intérieure répondait alors aux goûts et au train de vie d'une famille aisée du tournant des 19e et 20e siècles, notamment l'apparition d'un confort contemporain avec chauffage central, eau courante et électricité. Les pièces étaient organisées autour d'un grand vestibule et d'un bel escalier menant à l'étage. Celles du rez-de-chaussée comprennaient la salle à manger, le salon, le bureau de Monsieur et la véranda, sans oublier l'office, la cuisine, l'entrée de service et une chambre. L'étage abritait les quatre chambres de la famille, la salle de bain et un petit salon, alors que le comble accueillait les chambres des domestiques et celles dites « à serrer » (rangement). A un moment où l'habitat se différencie en fonction du statut social, la villa « Le Rafour », ses dépendances et son grand parc répondaient aux codes du groupe des grands industriels auquel appartient à la famille Pernod. En se démarquant de l'architecture ordinaire et en s'isolant dans un écrin de verdure, elle constituait la vitrine de la réussite socio-économique des propriétaires. L'histoire du bâtiment durant l'entre-deux-guerre reste à préciser, mais il est certain que la propriété est racheté par la Commune de Saint-Aubin en 1958 pour y loger l'école ménagère et d'autres locaux. L'aménagement de la grande salle remonte à l'année 1969. En 1984-1985, des travaux dirigés par l'architecte René Gassmann permettent d'installer l'administration communale, fonction qu'elle remplit toujours. [CP 26-02-2018]



AVERTISSEMENT

Les fiches descriptives sont disponibles pour les objets mis sous protection et mis à l'inventaire, ainsi que pour ceux figurant en notes 0 à 4 du recensement architectural du canton de Neuchâtel (RACN).
Pour les autres fiches et celles qui ne sont pas encore mises à jour, s'adresser aux services d'urbanisme des communes ou à l'OPAN pour toute information complémentaire.



© Office du patrimoine et de l'archéologie du canton de Neuchâtel, 17.11.2018