Patrimoine architectural

COLOMBIER

Rue du Château, château, aile ouest, caserne 2

Château de Colombier (aile ouest)

Coordonnées géographiques :

2556174 / 1201840

N° bien-fonds : 13_3380

MIS SOUS PROTECTION LE 21.03.1905
MIS A L'INVENTAIRE LE -


RECENSEMENT ARCHITECTURAL - RACN
CATEGORIE 1
DATE EVALUATION 20.04.1994





NOTE 0

N° fiche informatique

13-972

Fiche(s) informatique(s) complémentaire(s)

Référence(s)

13.5.1.01., ZAL 183

13-118 château; 13-966 vieux château; 13-970 aile E; 13-971 aile N; 13-973 tour-porte NO; 13-972 aile O; 13-891 fontaine dans la cour; 13-901 anc. pressoir N; 13-974 porte NE; 13-967, 13-968, 13-969 annexes NO; 13-911, 13-916, 13-917 arsenal; 13-408 aile S arsenal; 13-713 arsenal SO; 13-410, 13-912, 13-913, 13-914: annexes SE

© OPAN 2003-09-15

La note RACN concerne tout l'objet, pas uniquement la partie représentée sur cette image

TYPE DE BATIMENT ET MOTS-CLES : château-fort, caserne


Pour l'histoire complète du site du château de Colombier et de la place d'armes, voir la fiche 13-118. Dès le XVIe siècle, il est fait mention à l'ouest de la cour d'honneur d'une grange, rebâtie en 1649 sous la forme d'un vaste édifice abritant également écuries et étables. La vocation militaire du château s'affirmant progressivement au XIXe siècle, la grange est remplacée par une caserne en 1842-43, agrandie au sud en 1890, permettant d'abriter dortoirs, cuisines et réfectoire, cellules. Le parti architectural retenu cherche à concilier des infrastructures militaires aux normes du moment tout en respectant le caractère historique du site. Restauration générale, 1905-1934, selon une approche dite archéologique: fouilles et études ponctuelles, conservation et mise en valeur des parties anciennes (traces dans les maçonneries, baies et décors à l'extérieur). Interventions ponctuelles d'entretien durant les années 1950-60. Désormais appelé caserne n° 2, l'édifice est lourdement transformé en 1910-11 et son intérieur reconstruit en 1984-86, par Claude Rollier, architecte à Neuchâtel, lors de la campagne d'assainissement de la place d'armes (1978-87). Les aménagements actuels comprennent un réfectoire au rez-de-chaussée, deux étages de cantonnement, une grande salle dans les combles et un noyau sanitaire central. Une peinture murale de Marika Kern orne le réfectoire depuis 1984. (mars 2017, cdr, alj et cp) Référence dans l'inventaire HOBIM: Installation 5202, objet n° CA (caserne n°2).



AVERTISSEMENT

Les fiches descriptives sont disponibles pour les objets mis sous protection et mis à l'inventaire, ainsi que pour ceux figurant en notes 0 à 4 du recensement architectural du canton de Neuchâtel (RACN).
Pour les autres fiches et celles qui ne sont pas encore mises à jour, s'adresser aux services d'urbanisme des communes ou à l'OPAN pour toute information complémentaire.



© Office du patrimoine et de l'archéologie du canton de Neuchâtel, 17.12.2018