Patrimoine architectural

COLOMBIER

Allée du Bied 48

Le Bied

Coordonnées géographiques :

2556938 / 1200914

N° bien-fonds : 13_5999

MIS SOUS PROTECTION LE 12.09.1975
MIS A L'INVENTAIRE LE -


RECENSEMENT ARCHITECTURAL - RACN
CATEGORIE 1
DATE EVALUATION 17.04.2007





NOTE 1

N° fiche informatique

13-27

Fiche(s) informatique(s) complémentaire(s)

Référence(s)

13.5.1.11.

13-27 maison de maître, 13-28 bâtiment de la manufacture transformé en immeuble d habitation, 13-29 et 13-30 bâtiments de la manufacture transformés en villas mitoyennes, 13-31 villa avec servitude OPAN, 13-953 fontaine O, 13-954: portail O, 13-955 jardin à la française, 13-956 portail

© OPAN 1975-04-00

La note RACN concerne tout l'objet, pas uniquement la partie représentée sur cette image

TYPE DE BATIMENT ET MOTS-CLES : maison/villa de maître, parc, portail, allée, manufacture d''indiennes, 18e siècle, ensemble industriel


La maison de maître du Bied et son jardin sont les derniers témoins d'un site entièrement voué à la production d'indiennes, industrie qui occupa pendant plus d'un siècle et demi des milliers d'ouvriers dans le pays de Neuchâtel. Les diverses dépendances industrielles ont aujourd'hui disparu. La maison de maître, construite en 1739 et agrandie en 1756, possède deux étages de neuf croisées en façade. Un motif central, sur lequel repose un fronton ajouré d'un œil-de-bœuf et amorti par une urne, rassemble entre deux pilastres un groupe de trois fenêtres par étage, séparées par un balcon. Les combles ont été reconstruits après un incendie en 1970. Une magnifique salle de bain de style Louis XVI, avec deux baignoires en carreaux blancs peints de motifs bleus et panneaux peints sur toile, occupe le rez-de-chaussée de l'annexe sud-ouest, ajoutée en 1774. La fontaine à bassin octogonal située à l'arrière de la maison appartient à la même époque. Le jardin ornemental à la française, aménagé en terrasse et bordé de murets et balustrades ornées de sculptures (sculpteur Henri Lambelet), a été restitué dans son état originel en 1928. Une campagne de restauration et de conservation (1996-1999) a permis la remise en état des escaliers et balustrades, ainsi que du pavillon de jardin. [alj, 22-09-2006 / liste PBC]



AVERTISSEMENT

Les fiches descriptives sont disponibles pour les objets mis sous protection et mis à l'inventaire, ainsi que pour ceux figurant en notes 0 à 4 du recensement architectural du canton de Neuchâtel (RACN).
Pour les autres fiches et celles qui ne sont pas encore mises à jour, s'adresser aux services d'urbanisme des communes ou à l'OPAN pour toute information complémentaire.



© Office du patrimoine et de l'archéologie du canton de Neuchâtel, 17.12.2018